Contenu sponsorisé


Le Trésor de la vallée engloutie

vincaducielSitué à 30 km environ à l’ouest de Perpignan en direction de Prades, sur les communes de Vinça et Rodes, le barrage de Vinça permet, depuis 1976, l’écrêtement des crues de la Têt et constitue une réserve pour l’eau potable et l’eau d’irrigation.

La Têt prend sa source au pied du massif du Carlit et reçoit à Vinça une partie des eaux du massif du Canigou.

Ce fleuve côtier traverse le département, des reliefs montagneux jusqu’à la plaine roussillonnaise  pour se jeter dans la Méditerranée.

 

embouchure-tet-canet

 

 

 

 

Il a été construit par rapport à la dernière crue de 1940 , la plus forte que notre département ait connu.

- L‘étendue d’eau du barrage connait 3 phases durant l’année :
-  Du 1er avril au 30 juin : c’est le remplissage
- Du 1er juillet au 30 septembre : c’est le déstockage
- Du 1er octobre au 31 mars : presque vide, il est prêt pour l’écrêtement d’éventuelles crues

 

vinca3bMais autrefois, c’était tout autrement….

 

 

Entre le 30 septembre et le 31 mars, lorsque le lac est au plus bas, on peut apercevoir les vestiges du temps passé.
Tout d’abord il existait un pont qui traversait la rivière pour se rendre aux Bains de Nossa.
Le barrage servant aussi de réserve d’eau en cas d’incendie , le vieux pont de Nossa gênait l’activité des canaders.
Le pont fut détruit à l’explosif le 31 janvier 1985 à 16 heures.

 

vinca1309-1

 

 

 

 

 Il y a cent ans le paysage était tout autre dans la vallée engloutie de Vinça on empruntait la route qui traversait la rivière (la têt) et menait aux bains de Nossa réputé pour ses eaux sulfureuses. Les hommes d’église (entre autres de saint Michel de Cuixà, de Finestret et du Mas Deu…)  , en cette fin du moyen âge, y allaient prendre des bains. Mais aussi les joailliers (grenats) pour les paillettes dans le lit du Tet .  C’est alors que Sébastien Escanyé, maire de Vinça, décida aux alentours de 1810-1812 de créer l’établissement des bains de Nossa sur un terrain appartenant à son épouse.

 

vinca2

 

 

 

nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

Mais le trésor me direz-vous, où est-il?

Hé bien ,lorsque le lac se vide doucement , il laisse apparaître les vieux arbres d’antan , (les truffes poussent à l’ombre des arbres au bord du lac)  puis aussi  les vestiges des murs en pierre de l’ancienne route qui menait en Cerdagne, et des bains de Nossa….

 

 

Mais ce n’est pas tout !

Le barrage retient une généreuse partie de tous les bois charriés par la Têt depuis sa source qui, alimentée par de nombreux cours d’eau le long de son parcours, finira son voyage de 112 kilomètres dans la Méditerranée.

 

vinca5Comprenez à présent l’émotion que l’on éprouve entre septembre et février , au moment de la décrue du lac lorsque que les vestiges engloutis réapparaissent doucement en nous offrant de surcroît un large choix de bois flotté pour satisfaire nos envies créatrices!

 

vinca6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de photos du Trésor de la vallée engloutie….

Voir les commentaires 1
  1. Vinça, le site actuel du lac était fréquenté par les hommes d’église (finestret, saint michel de cuxa, mas deu …) mais aussi par les joailliers (grenats ) pour les paillettes dans le lit du Tet , actuellement ce sont les truffes qui poussent à l’ombre des arbres au bord du lac, les vignes ont tendance à disparaitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*